Que sont les acides gras oméga 3 et oméga 6 si importants pour la santé ?

Les oméga 3 et oméga 6 sont des acides gras importants pour la santé, mais comment les considérer et les utiliser ?

Nous avons tous entendu dire qu’il faut consommer des oméga 3 et aussi des oméga 6, d’accord, mais quelles sont les quantités utiles et surtout quelle synergie est intéressante ? Encore, quels bienfaits pour la santé de consommer ces acides gras seuls ou ensemble, et en quelle proportion ?

Les chercheurs préconisent une proportion de 1 sur 4. La façon de se nourrir des pays occidentaux nous donne des chiffres considérablement différents de l’ordre de 16 fois plus d’oméga 6 que d’oméga 3 et même jusqu’à 30 fois pour une alimentation très déséquilibrée.

Cette surexposition aux oméga 6 peut provoquer l’apparition de nombreux désordres de santé : cancers, maladies cardio-vasculaires, maladies inflammatoires et auto-immunes.

Il est en effet reconnu que les métabolites issus de la digestion des oméga 6 sont pro-inflammatoires, prothrombotiques et hyper-tenseurs alors que les oméga 3 donnent des métabolites qui ont des effets inverses.

Les acides gras oméga 3 et oméga 6 ne peuvent pas être synthétisés par l’organisme humain. Ils sont strictement essentiels et apportés par l’alimentation. D’autres acides gras essentiels peuvent être synthétisés par l’organisme mais selon la façon de se nourrir, ils sont souvent insuffisants et les aliments doivent pallier les écarts.

Apport journalier recommandé en oméga 3 et oméga 6

D’après l’American Heart Association, AHA, l’apport journalier en matières grasses devrait être 30 % maximum de l’apport quotidien en énergie. Ils préconisent les quantités de :

50% d’acides gras de type oméga 9 (huiles d’olive, noisette, colza, …)

25 % d’oméga 3 et d’oméga 6 (

25 % d’acides gras insaturés ou bien de type oméga 9.

En pratique, les oméga 9 (ou acide oléique ), proviennent des huiles végétales et du gras des viandes qui sera transformé par l’organisme en acide gras oméga 9.

Les oméga 6 se trouvent dans les graines de tournesol, pignons, noix de Grenoble, huile de tournesol…

Les oméga 3 sont présents dans des poissons gras comme le saumon, des huiles de colza, de noix, des graines de chia, de chanvre, de lin, …

Les besoins journaliers en acides gras 

  • Acide gras saturé : environ 20 grammes par jour compris dans le beurre, la viande, le fromage, l’huile de palme,…
  • Acide gras mono insaturé : 1 à 2 cuillères à soupe (huile d’olive)
  • Acide gras poly insaturé : 2 à 3 cuillères à soupe (colza, noix, noisette, germe de blé, pépin de courge, sésame, soja, ainsi que les poissons gras).

Les excès en oméga 3

Consommer des oméga 3 en quantités disproportionnées peut conduire l’organisme à mal réagir à une attaque virale ou bactérienne.

Si vous mangez du poisson gras presque toute la semaine, et en plus consommez des aliments enrichis en oméga 3, vous pouvez être en excédent d’acide gras oméga 3. Votre sang peut se liquéfier comme si vous preniez de l’aspirine. Vous pouvez aussi avoir facilement des ecchymoses.

Ceci est rare, il faut garder en mémoire le risque diminué d’accidents cardio-vasculaires par un bon équilibre des acides gras contenus dans les aliments.

https://www.memory-therapy.com/les-dossiers-de-la-naturo-9/les-omegas-31.html

https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=acides_gras_essentiels_ps

https://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/PalmaresNutriments/Fiche.aspx?doc=acides_gras_omega_6_nu

https://eurekasante.vidal.fr/parapharmacie/complements-alimentaires/omega-9-acide-oleique.html

Les aliments qui ont des oméga 3, 6 ou 9

Indispensables oméga 3